D’où vient cette idée ? J’ai toujours trouvé ça bizarre dans certaines sériés américaines, comme The Good Wife ou Desperate Housewives, de voir l’héroïne se servir un verre de vin en rentrant chez elle et le déguster tranquillement, toute seule, avec un sentiment d’accomplissement.

Série "Scandal"
Série « Scandal »

Moi quand je rentre du boulot, si je veux boire quelque chose c’est plutôt un verre d’eau ou un thé… Je ne dis pas qu’au dîner je ne boirais pas un verre de vin en mangeant mais je trouve ça bizarre de se boire son verre de vin en rentrant chez soi… Ce côté « normal » de la chose. Pourquoi pas des distributeurs de vin à côté de la machine à café ?

Tout ça pour dire que quand je suis tombée sur cet article du Telegraph, j’étais assez surprise. Il expliquait qu’une récente enquête de l’association britannique Alcohol Concern, révélait que de plus en plus de mères britanniques boivent un verre de vin au lieu d’une tasse de thé en rentrant à la maison après avoir été chercher leurs enfants à l’école.

En plus de devenir une mauvaise habitude, cela devient vite une addiction, mais aussi comme admis par les enfants comme une routine normale. Les enfants interprètent ce geste de boire de l’alcool, comme un moyen de se détendre, de se relaxer.

Série "The Good Wife"
Série « The Good Wife »

Les spécialistes disent qu’il s’agit là des femmes de la génération Bridget Jones, qui ont grandi avec l’alcool festif : fêtes étudiantes, soirées après le travail, série Sex and the City… Et puis après avoir fondé une famille, cette génération de femme conserverait cette habitude de boire un verre de vin pour se faire du bien.

Film "Le journal de Bridget Jones"
Film « Le journal de Bridget Jones »

Qu’en pensez-vous ? L’alcool festif, il est vrai qu’on ne s’en rend pas forcément compte. On sort beaucoup, on boit toujours pour une bonne raison. Mais finalement quand on fait le compte à la fin de la semaine, ça fait parfois beaucoup. Si je me rends compte que j’accumule les soirées où je bois au restaurant quelques verres, que je suis souvent invitée et qu’il y a des apéros, qu’à la maison on ouvre le champagne pour un anniversaire… Il y a des périodes comme ça, pendant les fêtes, où les soirées s’accumulent. Après je me dis stop!!! On va diminuer les occasions et diminuer l’alcool. Car parfois on ne compte plus… et c’est là le danger.

Source : The Telegraph 

1 commentaire

  1. coucou

    c’est vrai que c’est agréable, mais plus le week-end un bon verre de vin le samedi soir en se délassant autour d’un brunch sympa…mais boire comme cela, je préfère et de loin une boisson chaude ou froide! cela devient vite une addiction ou de l’alcool mondain qui lui fait bcp de ravages……

LAISSER UN COMMENTAIRE