Les écarts, c’est normal !

Pendant votre rééquilibrage alimentaire, vous allez être amené à faire des écarts. Et c’est d’ailleurs très bien d’en faire ! D’une part, ça permet de ne pas vous frustrer et de l’autre ça permet à votre corps de s’habituer à gérer les moments plus « festifs » de la vie…. Car le but d’un rééquilibrage alimentaire, c’est ensuite de conserver une alimentation équilibrée toute sa vie, en ayant des repas festifs de temps en temps., repas qui font partie de la vie ! C’est donc très bien d’habituer son corps à rattraper ces petits excès et réguler le surplus caloriques, dès le début.

Et surtout, ça vous permet de ne pas vous désociabiliser, de ne pas complètement retirer certains plaisirs de votre semaine, et du coup de bien vivre ce rééquilibrage alimentaire. Donc sur le moment, ne culpabilisez pas ! Il n’y a rien de grave ! Ca arrive ! Et ce n’est pas parce que vous avez fait n’importe quoi une journée que c’est fichu !!

 ecart

Un écart, c’est quoi ?

Un écart, c’est un plat plus sucré, plus salé ou plus gras que les aliments de base d’un rééquilibrage alimentaire. Ça peut être un moelleux au chocolat, une tarte au citron meringuée, une pizza, un plat au fromage… En fait, la quantité n’est pas le plus important mais c’est plutôt la fréquence à laquelle il faut faire attention. Mieux vaut un gros écart par semaine (gros plat + dessert) que plein de petits écarts tous les jours.

Pour rappel, voici la base des aliments présents dans un rééquilibrage alimentaire :

pyramide_alimentaire

Que faire après un écart alimentaire ?

 Si votre écart est au déjeuner :

  • Ne sautez pas le dîner.
  • Préparez-vous une soupe de légumes verts (poireaux/carottes ou brocolis/courgettes/carottes ou brocolis/asperges/épinards) ou une salade avec 1/2 avocat, mâche ou roquette, tomates, 1 c.à s. d’huile d’olive.
  • Éventuellement prenez une fromage blanc 0%.
  • Ne prenez pas de féculents !

Si votre écart est au dîner (moment où l’on stocke le plus) :

  • Le lendemain matin, prenez au petit déjeuner votre boisson chaude (café ou thé), un fruit, un fromage blanc, mais ne prenez pas de pain ou céréales (la portion de féculents que vous prenez d’habitude)
  • Au déjeuner et au diner : privilégier l’association de deux mêmes aliments le midi et le soir (par exemple : une soupe de légumes verts + un poisson OU un poisson + fondue de poireaux)
  • Eviter les féculents pendant cette journée
  • Si dans l’après midi vous avez faim : prenez une collation « minceur » (par exemple : un fruit + un thé OU un fruit + 5 amandes)

Quelques conseils pour gérer au mieux vos écarts

  • Planifiez autant que possible vos écarts. Si vous vous autorisez 1 gros écart par semaine (1 gros repas) ou 2 petits (1 dessert + 1 plat), le mieux est de savoir à peu près quand vous utiliserez ces « Jokers ». Par exemple quand vous avez un diner chez des amis et qu’il y aura sûrement un bon dessert ; ou une sortie au resto ; ou votre pizza du vendredi soir après une semaine sur les rotules.
  • Essayez d’espacer le plus possible vos écarts. Ne faites pas un écart tous les 2 jours (voir tous les jours).
  • Attention à la fatigue. Plus vous êtes fatigué, plus vous avez envie de gras. Pour être en forme, vous devez prendre soin de votre mental et de votre corps : des repas équilibrés certes, mais de l’activité physique aussi, du sommeil, et j’ajouterai même du temps pour soi (méditation, yoga, dessin, lecture…).
  • Pour les écarts dus aux émotions ou au stress, c’est plus compliqué. Il faut identifier votre stress, et trouver un moyen autre de l’évacuer que par la nourriture. Parfois, apprendre à gérer ses émotions par de la sophrologie, du yoga, ou de l’hypnose peut aider. Dans ce cas, n’hésitez pas à en parler à votre nutritionniste qui vous conseillera.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE