Vous avez sans doute entendu parler il y a quelques années de « Happy Meal Project » de Sally Davies. La photographe avait eu l’idée de photographier le vieillissement d’un menu McDonald’s au fil des jours. Elle a donc pris une photo par jour, pendant 3 mois, du burger et des frites .

Si ces clichés avaient fait le buzz à l’époque, c’est parce qu’au bout de 3 mois, le menu Mcdo était identique au premier jour. Pas de moisissures, pas de décoloration, pas de rétractation…le burger et les frites avaient le même aspect. Et on est en droit de se demander, si c’est très naturel tout ça, et ce qu’ils mettent dans la nourriture – car si vous faites l’expérience chez vous, avec une frite maison et un steak, votre nourriture va pourrir ! C’est sûr !!  A cette période la photographe avait même tendu l’assiette à ces chiens… qui n’en ont pas voulu.

©Sally Davies NYC
©Sally Davies NYC

Mais sachez que finalement Sarah a continué de son côté à photographier le même menu encore et encore, pour voir au bout de combien de temps il se dégraderait… et cela fait maintenant 3 ans et il a conservé le même aspect…

happy-meal-project-3-ans-plus-tard
©Sally Davies NYC

Comme vous vous en doutez, s’il y a bien quelqu’un qui n’a pas été très réceptif au projet insolite de Sally, c’est Mcdo ! Voici ce qu’ils avaient répondu  à l’époque :

 Déclaration aux médias :

« Les éléments du menu de McDonald sont fraîchement préparés dans nos restaurants. Il n’est pas possible de fournir une explication détaillée au sujet de ces allégations sans connaître les conditions dans lesquelles ces aliments ont été conservés. Cela dit, nous conseillons vivement à chacun de ne pas faire de conclusions hâtives.

Les hamburgers de McDonald aux États-Unis sont fabriqués avec 100% inspectées par l’USDA  (U.S. Department of Agriculture USDA). Ils sont cuits et préparés avec du sel , du poivre et rien d’autre – sans conservateurs – sans additifs. Nos pains pour hamburger sont fabriqués à partir de farine de blé en Amérique du Nord. Nos célèbres frites françaises sont faites à partir de pommes de terre et cuites dans un mélange d’huile de canola  Ce sont les mêmes aliments que les consommateurs achètent chaque jour dans leurs épiceries locales – le pain, la viande et les pommes de terre.

Les bactéries et les moisissures se développent seulement sous certaines conditions. Par exemple, sans suffisamment d’humidité (soit dans la nourriture elle-même ou dans l’environnement dans lequel elle est maintenue)- les bactéries,  la moisissure et décomposition associée, est peu probable. Si la nourriture est / ou devient suffisamment sec, des moisissures ou bactéries ne vont pas se développées.  En fait, toute nourriture achetée dans un restaurant, à l’épicerie ou préparée à la maison qui manque d’humidité serait également déshydratée et on pourrait voir des résultats similaires si on la laissait dans le même environnement.

Les normes de qualité et de sécurité de nourriture chez McDonald’s sont parmi les plus élevées dans l’industrie. Les producteurs  deMcDonald’s  et fournisseurs agréés adhèrent à des normes strictes en matière de sécurité alimentaire et de qualité, y compris en termes de respect de l’environnement, tout au long de notre chaîne d’approvisionnement. Ainsi que des procédures strictes pour la manutention et le stockage, nous travaillons dur afin de minimiser tout risque qui pourrait contribuer à la présence de moisissures, de bactéries ou autres micro-organismes  » . 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE