Vous n’avez encore rien prévu ? Comme toujours ? bref le plus simple et qui fera toujours plaisir c’est un cadeau gourmand et très très trsè comment dire un chocolat ou un gâteau qui fait …. très « Saint-Valentin »!

En voilà justement quelques-uns… Il y en aura bien un sur votre chemin lundi…

– coeur caramel
– coeur ganache framboise
– coeur praliné noisettes
– coeur ganache pur criollo du Vénézuela
– coeur praliné au moka de Sidamo, ganache cacao pur Equateur

prix 4 pièces : 11 €
prix 16 pièces : 28 €

Chocolat noir garni de caramel au beurre salé, chocolat blanc garni d’un confit de framboise…
10 pièces : 17 € – poids environ 225 Gr

De délicieux oursons guimauve vanille enrobés de chocolat noir ou lait, au coeur irrésistible de confit de fraise…
poids 160 Gr

biscuit macaron caramel au beurre salé, biscuit macaron cassis, crème au caramel au beurre salé et ambre, baies de cassis.

Édition en série limitée, du 7 au 20 février 2011
Prix: 38 euros la boîte de 16 macarons.

Ces tentations gourmandes enrobées d’une fine couche de chocolat noir renferment une mousse caramel onctueuse et délicate… à la fleur de sel… une invitation à l’insolence pour le plaisir des sens.

Plusieurs tailles disponibles entre 20 et 50 euros.


Le CHOCOBAG de Catherine CLUIZEL

Entièrement composé de chocolat noir à 72 % de cacao ou de chocolat au lait à 37 % de cacao.

Prix public conseillé : 76 €
Poids : 400 g
Disponible toute l’année
Existe en trois coloris : Rouge Lie de Vin – Chocolat – Rose bonbon

  • Le Cœur Framboise en boîte ronde de Pierre MARCOLINI




Prix : 6€ les 100g

Création originale de Julien Merceron pour l’Atelier du « 33″ A LA MÈRE DE FAMILLE.

Amant I ♥ you : 4€ pièce/ Amant I ♥ + prénom : 4€ pièce. Sur commande jusqu’au vendredi 11 février 2011 dans toutes les boutiques.

  • L’entremet « Rouge Madame » de Ladurée

Pour chouchouter votre moitié. Complicité de religieuses coquines et amoureuses.

Composition : pâte à choux et crème pâtissière à la vanille. 9 € pour 2 personnes





AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE